Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2008

rencontre avec le D.R.H. interimaire

CH L’Aigle le 23 Mai 2008

 

CLASH entre

 

Mr MORICE-MORAND

 

(D.R.H. Interimaire)

 

et la CGT

 

Ce jour, Vendredi 23 Mai 2008, les syndicats étaient reçus par la Direction : Mr Morice-Morand et Mme Vallée. 

Différents points relevant surtout des ressources humaines devaient être traités.

Hors, Mr le Directeur, s’est retranché derrière son statut d’intérimaire pour botter en touche sur nombre de nos questions !!

(Situation précaire des agents de la blanchisserie et des ASH …pôle ASH, services techniques, fusion avec le CPO )

 L’atmosphère tournant à l’orage,

  

c’est sur une question d’un

  

représentant de la CGT

 

concernant la situation en CDI

 

 de Mme Vallée que la foudre

 

est tombée !!!

 

 Mr Morand clos subitement la séance

et quitte la salle !!!

 En conséquence, nous demandons que les questions non traitées le soient au CTE du 30 mai prochain :

 

  • financement de la VAE pour les ASH (formation AS)

  • contrôle des arrêts maladies

  • mise en place des badges

  • délation des coordonnées des kinés par les ressources humaines de l’hôpital

 Chacun jugera de la volonté du dialogue social de la direction, même intérimaire !!

 Seul le dossier concernant le nettoyage de la blanchisserie est pris en compte mais sans donner de date.

Nous avons précisé notre volonté qu’il soit réalisé avant l’été.

 

Dans ce contexte, et dans l’attente

 

du C.T.E du 30 Mai 2008,

 

nous appelons le personnel

 

 
à boycotter la séance photo

 

 

pour les Badges !!

24/05/2008

Fichage

 

 

B   Banalisation

 

         du
 
 
      fichage ?

 

 

Une note d’information est sortie dans les services sur la création d’un

badge,accompagnée d’une planification de prise de photos pour celui-ci.

 

Hors, il s’avère que ce projet (une nouvelle fois) n’a jamais été présenté aux élus

du personnel, en Comité Technique d’Etablissement. La seule information officielle

que nous ayons eue, est en CHSCT (19 février 2008) : Mais pas de discussion, ni

de vote.      Pourtant les interrogations existent !!!!!

 

Il faut savoir qu’il va en coûter à notre établissement

                                         la modique somme de 20 000€ (au bas mot !!).

Il est vrai que 20 000€ par rapport à 7 millions (de déficit).C’est une bagatelle !!

Pourquoi perdre son temps à en parler aux élus du personnel ? A noter que dans

le même temps, la Blanchisserie n’a pas été nettoyée depuis 4 ans et que les

collègues y vivent un enfer, dans la poussière de coton, lorsque les ventilateurs

fonctionnent par forte chaleur. Y a t il un budget pour assurer ce nettoyage ?

(politique de gestion des risques)

 

La CGT est d’accord pour le paiement par carte au self et l’identification del’agent

sur la tenue de travail par taille (suite a la position du CHSCT). Alors que d’un simple

badge avec notre nom et fonction devant servir à payer nos repas au self

(les médecins sont-ils concernés) et nous identifier, nous nous trouverions

avec une puce informatique épinglée sur notre poitrine !

 

A l’heure où la mode est au fichage des personnes, de nos enfants grâce,
entre autre, à la loi Sarkozy(liberticide) dite «  de prévention de la
délinquance », la CGT qui lutte déjà nationalement ne laisserapas
le personnel de l’hôpital de L’Aigle se faire cataloguer !!!!





Le 16.05.08


13/05/2008

Réponse CGT CH L'Aigle/Mr Yvon

 

 

 

TROP DE TRACAS

 

 

TROP DE

 

BLABLA !!!!

 

 

 

 

Communiqué de presse du 12.05.08

Une fois de plus, Mr YVON, ex maire UMP, ex président du Conseil d’Administration de l’hôpital de l’Aigle joue la communication par voie de presse !! Oui la CGT défend l’hôpital Aiglon : le personnel et l’accès à des soins de qualité pour la population Aiglonne.

 

Dès l’effet d’annonce dans les journaux locaux d’un hôpital neuf à l’Aigle en 2004, (ouverture en 2007), la CGT a dénoncé l’inexistence du plan de financement et réclamé à juste titre des crédits d’état ; Le Comité Technique D’établissement du 20 novembre 2006 (voir notre déclaration), a été la seule instance du C.H à voter ce plan de reconstruction : pour : C.G.T 10 voix ; C.F.D.T 3 voix et F.O 3 voix.

 

Depuis l’année dernière, nous sommes dans l’attente de décisions concernant l’avenir de notre hôpital, hormis le rocambolesque départ du Directeur, Mr Lismonde (après un an de service) rien d’officiel n’est présenté  !!!

 

 

Cette situation, Mr YVON ne pouvait l’ignorer, il était au courant des diverses positions et intervention de la C.G.T, de ses élus et d’autres acteurs du centre hospitalier depuis des mois sinon des années. N’inversons pas les rôles, le cadre ne fait que suivre et appliquer les directives qui lui sont imposées par la direction, sans oublier que le cadre est un citoyen comme tout le monde et a le droit d’avoir des engagements syndicaux.

 

Ce silence, accompagné de beaucoup d’inquiétude du personnel (compte tenu des projets gouvernementaux en cour) a provoqué la journée de grève et la manifestation 6 Mars 2008 et des prochaines grèves du mois de MAI 2008.

 

Entre autre, nous réclamons depuis des mois l’intervention de la cours des comptes régionale pour éclaircir notre déficit. Déficit découlant des budgets validés en Conseil d’Administration qui ont été présenté par l’ex président au coté de l’ex directeur Mr MICHEL pendant cinq ans. Rappelez vous Mr YVON, les SANGSUES de CAP GEMINI et de Mc Kesson : 2 millions € de perte sèche pour notre établissement mais aussi notre sécurité sociale. Mais NON, on nous envoie une MISSION D’APPUI : Un médecin et un directeur (prônant le système libérale anglo-saxon : ref. « Les cahiers hospitaliers d’avril 2008 ») diligentés par le ministère de la santé, les amis de Mr YVON. Ceux qui ont orchestré le déficit de 70% des hôpitaux en France !!! Alors comment peut on être objectif lorsque l’on est juge et partie ?

Mr YVON aurait-il découvert une boule de cristal depuis qu’il est dans l’opposition (municipale) pour nous informer sur le devenir de notre établissement ? Notamment celui de notre Chirurgie, et par voie de conséquence sur celui de la Maternité ?

La vérité est que le plan gouvernemental (rapport Larcher) va condamner à la fermeture des centaines de services hospitaliers publics, sous le prétexte de mauvaise rentabilité financière. Mr YVON et ses colistiers sont parfaitement au courant de ces projets. Il y a donc bien eu rétention d’informations envers le personnel et la population.

S’il doit y avoir un partenariat avec le Centre Hospitalier d’Alençon, la CGT se battra avec les personnels et la population pour que ce soit les praticiens qui viennent opérer à l’Aigle et non le patient devant se déplacer sur Alençon (quelle prise en charge des moyens de transport ?).

C’est un peu facile de charger une fois de plus la mule : c’est bien connu, c’est aussi la CGT qui ferme les usines, et les délocalise !

 

Pour ce qui est de la notation de notre Maternité, (l’Express du 20 Mars dernier) la population peut se poser la question sur les critères d’évaluation SARKOZIENNE pour la placer dans les plus mauvaises de l’hexagone. Laissez donc, Mr YVON, juger le bassin Aiglon ; Savez-vous, Mr l’ex président du conseil d’administration, qu’il existe à l’hôpital de l’Aigle des questionnaires de satisfaction ?

 

 

Pour la C.G.T : le bureau syndical.

 

 

07/05/2008

GREVE : mai 2008

 

15 mai 2008

POUR DEFENDRE ET AMELIORER LA FONCTION PUBLIQUE !

 

TOUS EN GREVE !!!!

 

Le projet de loi « relatif à la mobilité et aux parcours professionnels » validé par le Conseil des ministres est en cours d’examen au Sénat. S’y retrouvent toutes les mesures dont les organisations syndicales ont unanimement demandé le retrait, des mesures lourdes de conséquences pour les personnels et le service public sans le moindre dialogue social.

 

L’objectif essentiel est de faciliter les suppressions massives de postes dans la Fonction publique (35000 à 40000 emplois par an), en articulation avec les mesures annoncées dans le cadre de la Révision Générale des Politiques publiques. Cette RGPP traduit le profond désengagement de l’Etat. Elle induit l’affaiblissement voire la suppression (entre autre 200 hôpitaux menacés de fermeture) ou la privatisation de missions et de services ainsi que la détérioration des conditions de travail et l’accroissement de la précarité.

 

C’est bien un plan social qui s’annonce à la Fonction Publique même si le Gouvernement en refuse l’appellation ! A cela s’ajoutent les pertes de pouvoir d’achat des personnels.

 

La Révision Générale des Politiques Publiques comme la réforme de l’Etat se mettent en œuvre sans débat public, sans que soient posées la question des missions de service public et celle des besoins des usagers et des citoyens sur l’ensemble du territoire.

 

Pour une Fonction publique et des services publics de progrès social au service de la population, nous exigeons :

 

  • un véritable débat démocratique sur la réforme de l’Etat et de la Fonction publique en partant des besoins de tous ;

  • un emploi public, statutaire et qualifié, permettant des services publics de qualité accessibles sur

l’ensemble du territoire ;

  • l’arrêt des suppressions d’emplois

  • une réelle revalorisation du pouvoir d’achat

 

A l’hôpital de l’Aigle, des moyens budgétaires en rapport avec notre activité et le maintien de tous les services répondant aux besoins de la population.

6 mai 2008

Rassemblement gréviste :

Hall de la radio

à 14h30