Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2008

BUDGET 2008



DECLARATION DES ELUS C.G.T SUR LE BUDGET 2008 (E.P.R.D) – C.T.E du 30Mai 2008.

Le budget 2008 (E.P.R.D) du centre hospitalier de l’Aigle s’inscrit dans le plan gouvernemental de déréglementation des hôpitaux publics.
Dès 2008, la T2A à 100% est donc appliquée.
On pourrait croire que ce dispositif permet de financer équitablement tous les établissements (publics comme privés).
Or nos budgets ne sont qu’une répartition arithmétique de l’ O.N.D.A.M (Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie), voté par l’Assemblée Nationale.
On constate que l’écart entre le financement à l’activité (T2a) et le coût réel des activités se creuse.
D’où un déficit.

L’autre aspect de cette imposture repose sur la décision ministérielle de baisser les tarifs de 3,7 % en 2008 !!!
Il faudrait donc une augmentation de l’activité de plus de 4 % pour avoir les mêmes crédits !!!

Dans cette tourmente, le Président de la République annonce, pour cet automne, une loi sur le secteur de la santé s’appuyant sur la Mission Larcher : objectif : rationaliser et diminuer les dépenses socialisées de la santé. C’est la fin annoncée de la Sécurité Sociale, conquête majeure
de 1945 issue du Programme National de la Résistance.

L’E.P.R.D 2008 de notre hôpital ne prendrait pas en compte le Déficit cumulé soit 5 millions d’euros !

Toutes les questions concernant l’avenir du secteur Courts Séjours : Médecine / Chirurgie Obstétrique et de la Santé Mentale, ne sont pas abordées .
Dans l’attente du rapport de la Mission d’Appui Gouvernementale ?
En conséquence, la C.G.T ne votera pas ce budget.
Nos militants restent à disposition de tous les acteurs décisionnels pour élaborer tout plan allant dans le sens du maintien d’un service publique de Santé de qualité sur l’Aigle et sa région.
Nous nous appuierons sur le personnel, les élus locaux et la population pour défendre et améliorer ce service public.

Les commentaires sont fermés.