Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2008

Pensée

Tous les camarades de la section du CH de L'Aigle ont une forte pensée pour Hervé, militant engagé, qui nous a quitté dans la nuit de vendredi à samedi.

Les collègues de Marlène, sa femme, la soutiennent, elle et sa famille, dans ce moment difficile.

21/08/2008

MEMBRES CGT AUX AUTRES INSTANCES

POUR LE C.L.I.N  : Marie-Thérèse HUET

POUR LA C.M.E : PROVOST Marc

POUR LA FORMATION CONTINUE : Hélène  FANTHOU, Michel MATHEY, Marc PROVOST

POUR LA C.G.O.S : Gilles GUERIN

POUR LA SECURITE SOCIALE : Alain HAUBERT

POUR L'UNION DEPARTEMENTALE DE LA C.G.T : Alain HAUBERT, Marc PROVOST, Stéphanie MALLET

POUR L'UNION SYNDICALE SANTE DE L'ORNE C.G.T : Alain HAUBERT, Marc PROVOST, Stéphanie MALLET

POUR L'A.N.F.H : Hélène FANTHOU

 

SECRETAIRES DU SYNDICAT C.G.T DU C.H L'AIGLE : PROVOST Marc ,MALLET Stéphanie               ADJOINT : Alain HAUBERT

TRESORIERS DU SYNDICAT C.G.T DU C.H L'AIGLE : VALLEE Irène et Pascal THEBAUT

 

MEMBRES C.G.T AUX C.A.P.L

Elections Octobre 2007 Centre Hospitalier de l'Aigle, 61305
            TITULAIRE          SUPPLEANT
       
CP N° 2    
     
COQUELIN Séverine Cadre de Santé LEFEVRE Luc IADE     bloc
9332   9633  
       
CP N° 5    
     
HELIE Christian I.D.E LECHEVREL Virginie I.D.E
    9593  
       
CP N° 6    
     
VAUQUELIN Sylvie Secrét. Médicale MARQUET Sophie Secrét. Médicale
9659 BIP 29   9530  
       
CP N° 7    
     
GUERIN Gilles M.O  Syndicat PROVOST Marc M.O Atelier
LEFRANCOIS Nathalie O.P.S Blanchiss. CAILLOT Michel Ambulancier
       
       
CP N° 8      
       
FERARD Marie-Pascale A.S.H.Q   Nuit LHOMME Marie-Christine A.S    Nuit
FANTHOU Hélène A.S     S.M BELER Patrick A.S    Urgences
       
       
CP N° 9    
     
FERAULT Sandrine Adj Adm  DIM LOUISFERT Sylvaine Adj Ad. Stand.
9540   8  

MEMBRES CGT COMITE TECHNIQUE D'ETABLISSEMENT

TITULAIRE SUPPLEANT
categorie A
HUET Marie-Thérèse I.B.O.D.E Bloc DELARUELLE Noémie Sage Femme
categorie B
MALLET Stéphanie I.D.E Med. B GANDINI Amélie I.D.E Chir.
VALLEE Irène I.D.E S.M, jour RIGAULT Patrick I.D.E Art Thé.
HELIE Christian I.D.E Hygiène VAUQUELIN Sylvie Secret. Med.
catégorie C
PROVOST Marc M.O Atelier CORDIER Martine A.S Maternité
LHOMME Marie-Christine A.S Nuit MATHEY Michel A.E.Q Logist.
HAUBERT Alain M.O.P Atelier FERAULT Sandrine Adj. Ad. Dim
MARRIERE Liliane A.S Nuit BELER Patrick A.S Urgences
GUERIN Gilles M.O Syndicat FANTHOU Hélène A.S S.M
THIBON Marlène A.S Nuit BEQUIGNON Christine A.S S.M

MEMBRES CGT COMMISSION DE REFORME

Alençon le 4 Avril2008, 

Représentants C.G.T à la commission de réforme départementale :

 

·        C.A.P.D  N° 5 : Titulaire : Mr RALLU Jean Michel (C.H.I.C Alençon / Mamers).

                              Suppléant : Mr LAMARCHE Pascal. (C.H.I.C Alençon / Mamers).

 

 

·        C.A.P.D N° 7 : Titulaire : Mr GUERIN Gilles :( C.H de l’Aigle.)

                              Suppléant : Mr RIMBAULT Philippe :( C.H.I.C Alençon / Mamers.) 

 

FORMATION

Le 08.05.08

 

INFORMATION

 

SUR LA FORMATION.

 

 

Mardi 06 mai 2008, se sont réunis environ 300 agents hospitaliers

Haute et Basse Normandie à LISIEUX

pour une journée formation ANFH

sur la « FTLV » la Formation Tout au Long de la Vie

 

Cette journée prévue par l’ANFH était plutôt une journée commerciale

pour vendre aux agents présents les soi disants bien faits et avancées

aux droits à la formation par le biais du DIF (Droit Individuel de Formation).

 

Utilisant même l’argument que « même la CGT a signé » (dixit Mr FOURMEAUX).

 

N’y aurait il pas de la pub mensongère ?

Certes le CGT a signé au niveau du privé pour faire progresser

l’accès des salariés à la formation professionnelle.

Mais dans les fonctions publiques on parle de décrets, circulaires, de lois à appliquer.

 

 

Oui, l’ANFH n’était pas objective, ni neutre sur l’information de cette réforme.

Pourquoi vouloir faire croire aux agents que de se former sur son temps personnel,

voir peut être sur ses congés annuels, serait une avancé sociale

(rassurons nous, nous aurions toujours notre couverture sociale

en cas de problème et serions rémunérés a hauteur de 50%,

merci SARKO pour : « ton travailler plus pour gagner plus »),

prônant aussi le dialogue sociale, mais cette fois entre l’agent et son cadre,

voir le DRH (fut un autre temps, nous appelions simplement cela « communiquer »)

 

 

 

Déroulement de cette journée digne du JT de PERNAULT

 

Intro : adaptabilité, mobilité et dialogue social

(avons-nous les mêmes définitions derrière les mots ?)

 

1ER TEMPS

Intervention : Mme COLASSE-PRISMA FORMATION

ou l’art de paraphraser un document.

 

Cette intervention avait un coté coaching.

· Je m’approprie mon devenir, ma formation.

· J’y crois, je suis acteur, je suis motivé.

· je maîtrise mon évolution de carrière.

 

Et donc pour se faire un document d’une trentaine de pages sur comment je réfléchis,

quelles questions je me pose pour monter un projet ;

tout cela imagé par des briques que l’on empile pour monter un mur.

Il est vrai qu’en 68 on parlait en pavés.

 

Déjà qu’aujourd’hui l’administration sait ce qui est bon pour toi

au niveau de la formation et bien maintenant tu n’as même plus

a réfléchir toutes les questions sont écrites (vive TF1 !!!).

 

 

2ème TEMPS

Intervention : Mr FORMEAUX ANFH dit This commercial of ministère.

 

Présentation de la réforme et de « nouveaux » droits dans la formation.

Partie la plus intéressante de la journée,

le souci est que c’est un concentré d’une journée en 2 heures.

 

Réforme concernant les 3 fonctions publiques

(pratique pour passer de l’une à l’autre, merci SARKO).

 

Le budget formation 2.1% n’est plus scindé en deux,

disparition du cadre budgétaire promotionnel.

Ø Création de 3 groupes de formation dans le 2.1%

Ø Création du DIF (Droit Individuel de Formation).

Ø Crédit d’heures de formation à la hauteur de 20h/an par agent sur 6 ans. Soit 120h.

Ø Passeport formation (on peut appeler çà aussi un CV)

 

 

3ème TEMPS

Le repas (enfin du réconfort)

 

 

4ème TEMPS

Intervention : prisma formation avec témoignage

 

3 agents ont témoignés sur leur parcours professionnel grace aux opportunités

mais aussi à la formation promotionnelle.

Ambiance DELARUE sur France 2.

 

Toute la matinée, on nous a parlé du droit individuel,

alors si l’on suit l’individualisme en France,

je me semble que beaucoup d’agents auraient préféré digérer individuellement au soleil.

 

 

 

5ème TEMPS

Intervention : Mr JEANNE DRH Clôture de la journée

 

Enfin un discours sensé, qui est celui de dire

que les textes d’applications ne sont pas tous sortis

et qu’il va falloir former les administrations

et les représentants du personnel sur la complexité de cette réforme.

 

L’analyse de cette journée pour la CGT est que

si l’agent présent dans cette salle avait envie d’une éventuelle reconversion,

VAE, projet professionnel pas de réponse réelle, ni d’outils (références, interlocuteur, ressources….)

lui ont été proposés pour mener à bien ce projet.

Autre ressenti, l’agent qui venait sans projet de carrière

pouvait finir par culpabiliser de ne pas en avoir un !

Un bon agent a un projet professionnel.

 

 

 

Conclusion :

Chaque agent a en sa possession le DIF, qu’il se doit en « bon agent » d’utiliser,

mais surtout dans le cadre de formation institutionnelle

et entrant dans le cadre du projet d’établissement

ainsi que de service et certainement pas d’un professionnel personnalisé et individuel.

Pas de formation inutile,

car ce droit soumios au verdict de sa hiérargie ne sera pas

tout bonnement validé si l’on juge qu’il n’est pas dans l’air du temps !

 

 

Le DROIT A LA FORMATION devient un DEVOIR DE FORMATION

avec « RETOUR SUR INVESTISSEMENT » pour l’établissement.

 

 

PRIME DE SERVICE 2008

 

(Dé)PRIME

 

 

DE

 

 

SERVICE

L’Aigle le 28 février 2008

VALEUR DU POINT : 0,1934

1ère Répartition

 

Rappel de calcul :

 

Note X indice X 0,1934 = PRIME

Retirer 1/140ème par journée d’absence.

2ème Répartition

S’ajoute si

Ø 0 jour d’absence : 100€

Ø 1 jour d’absence : 90€

Ø 2 à 4 jours d’absence : 70€

Ø 5 à 6 jours d’absence : 60€

Ø Au-delà de 6 jours : 00€

S’ajoute si

Ø Note exceptionnelle : 140€

Ø Note normale (0.50) : 100€

Ø Maintien de note : 30€

Partant de sa propre initiative, sans concertation avec les représentants du personnel (une fois de plus !!) et sûrement d’une bonne volonté d’augmenter le pouvoir d’achat de ces agents, la direction a accordé, cette année, 30€ à ceux qui n’ont pas « assez bien travaillé » ainsi qu’à ceux qui plafonnent à la note 25. Mais est-ce bien équitable et motivant pour les collègues en fin de carrière qui ne pourront jamais avoir une simple montée de note ?

Nous rappelons que nous sommes contre cette carotte liée à la montée de note (archive du PV de CTE DU 17 novembre 2003 : 13 contre ; 1 abstention ; 0 pour !!!).

BUDGET 2008



DECLARATION DES ELUS C.G.T SUR LE BUDGET 2008 (E.P.R.D) – C.T.E du 30Mai 2008.

Le budget 2008 (E.P.R.D) du centre hospitalier de l’Aigle s’inscrit dans le plan gouvernemental de déréglementation des hôpitaux publics.
Dès 2008, la T2A à 100% est donc appliquée.
On pourrait croire que ce dispositif permet de financer équitablement tous les établissements (publics comme privés).
Or nos budgets ne sont qu’une répartition arithmétique de l’ O.N.D.A.M (Objectif National des Dépenses de l’Assurance Maladie), voté par l’Assemblée Nationale.
On constate que l’écart entre le financement à l’activité (T2a) et le coût réel des activités se creuse.
D’où un déficit.

L’autre aspect de cette imposture repose sur la décision ministérielle de baisser les tarifs de 3,7 % en 2008 !!!
Il faudrait donc une augmentation de l’activité de plus de 4 % pour avoir les mêmes crédits !!!

Dans cette tourmente, le Président de la République annonce, pour cet automne, une loi sur le secteur de la santé s’appuyant sur la Mission Larcher : objectif : rationaliser et diminuer les dépenses socialisées de la santé. C’est la fin annoncée de la Sécurité Sociale, conquête majeure
de 1945 issue du Programme National de la Résistance.

L’E.P.R.D 2008 de notre hôpital ne prendrait pas en compte le Déficit cumulé soit 5 millions d’euros !

Toutes les questions concernant l’avenir du secteur Courts Séjours : Médecine / Chirurgie Obstétrique et de la Santé Mentale, ne sont pas abordées .
Dans l’attente du rapport de la Mission d’Appui Gouvernementale ?
En conséquence, la C.G.T ne votera pas ce budget.
Nos militants restent à disposition de tous les acteurs décisionnels pour élaborer tout plan allant dans le sens du maintien d’un service publique de Santé de qualité sur l’Aigle et sa région.
Nous nous appuierons sur le personnel, les élus locaux et la population pour défendre et améliorer ce service public.