Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2009

GREVE DU 1er MAI

Appel unitaire pour le 1er Mai

Un nouveau temps fort de mobilisation lundi 30 mars 2009

"Faire du 1er Mai un nouveau temps fort de mobilisation"

Communiqué commun des organisations syndicales- CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA. L’augmentation du nombre de chômeurs, la baisse significative de la consommation, l’incertitude grandissante sur l’activité des entreprises témoignent de la gravité de la crise qui frappe un nombre croissant de salariés sans que nul ne puisse aujourd’hui en prédire la durée.

Les mobilisations viennent d’obliger le gouvernement à agir sur les stock-options et les rémunérations exceptionnelles des dirigeants d’entreprise lorsque ces dernières ont reçu des aides publiques directes. Sur la question de la redistribution des richesses produites, le décret annoncé bien qu’insuffisant est un début de remise en cause du système actuel. Elle laisse cependant de côté l’essentiel des revendications du 5 janvier 2009 portées par les mobilisations du 29 janvier et du 19 mars 2009.

Gouvernement et patronat doivent rapidement mettre en œuvre les mesures déjà prises et engager les négociations et les concertations pour répondre à l’ensemble des revendications.

C’est pourquoi, dans la suite des journées du 29 janvier et du 19 mars et dans ce contexte exceptionnel, les organisations syndicales s’entendent pour faire du 1er Mai un nouveau temps fort de mobilisation pour peser sur le gouvernement et le patronat.

Elles appellent leurs organisations locales à rechercher les modalités appropriées pour réussir cette journée de revendication syndicale en tenant compte des situations locales.

Pour préparer le 1er Mai, elles conviennent de faire du mois d’avril un mois de mobilisations ponctué d’initiatives visant à soutenir les actions engagées et à organiser les solidarités.

En fonction des réponses du gouvernement et du patronat, les organisations syndicales débattront lors de leur prochaine rencontre des nouvelles initiatives (grève interprofessionnelle, manifestations, mobilisations un samedi…)

Une prochaine réunion est d’ores et déjà fixée au 27 avril.

Le 30 mars 2009

07/04/2009

HUM la carotte !!

 

Un train peut en

 

cacher un autre !!!

 

 

Si les annonces faites par le Directeur de l’ARH le 27 mars 2009, concernant

 

l’avenir du C.H de l’Aigle vont dans le sens revendiqué :

 

F         Maintien de la chirurgie

F         Maintien de la gynéco- obstétrique

F         Augmentation de la capacité de la médecine et de la convalescence

F         Création d’un service d’hospitalisation à domicile sous statut hospitalier

F         Mission transversale : soins palliatifs, douleur …

F         RECONSTRUCTION du C.H inscrit dans le plan Hôpital 2012

 

Le directeur de l’ARH précisant que «  les emplois seront préservés mais adaptés aux prises en charge ».

 

Faut il s’en tenir à ces déclarations ???

 

 

 

 

Bien sûr que NON !!

 

·        que veut réellement dire chirurgie de semaine ?

·        quelle place pour la chirurgie d’urgence ?

·        quelles spécialités de chirurgie ?

·        quelles spécialités de médecine ?

·        quels services logistiques ?

·        que veut dire adaptation des emplois aux prises en charge ?

 

 

 

 Des épées de Damoclès restent au dessus de nos têtes :

 

Ø     obligation d’un plan de retour à l’équilibre financier, le train doit rester sur ces rails !

Ø     des objectifs nationaux à prendre en compte : la loi H.P.S.T, la diminution en 2009 de l’objectif national d’assurance maladie (ONDAM) pour les hôpitaux

 

 

         La question centrale est bien celle des MENACES qui pèsent sur le service public. La démocratie sociale, sanitaire et citoyenne recule !

                Quant à la Sécurité Sociale, sa  mort est  annoncée !

 

        L’hôpital « entreprise » prend tout son sens par la loi HPST, il sera dirigé par le Directeur (souvent mutualisé sur plusieurs sites) donc sera directement manœuvré par le directeur de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) soit le Gouvernement ?

        Au sein même de l’établissement, la concurrence à la rentabilité entre les services est lancée !

        Sans oublier la concurrence public /privé, où les missions d’accueil ne sont pas les mêmes !

       

        Quant on sait que cette loi supprime les Conseils d’Administration, que les établissements seront dirigés de façon « managériale » en retirant tous pouvoirs aux représentants syndicaux, notre président du conseil  d’administration en a-t-il  pris la mesure ?

 

        Le débat sur cette loi n’est pas terminé et elle doit reprendre au Sénat le 12 mai 2009.

        La mobilisation doit continuer et s’élargir à tous ceux (de l’agent au médecin) qui  veulent un système de santé efficace, de proximité et de qualité !!

        C’est pourquoi, le mardi 12 mai 2009, la CGT de l’Hôpital de L’Aigle posera un préavis de grève :

         - pour SOUTENIR notre système de santé telle qu’il est, égalitaire pour tous,

         - pour SOUTENIR tous les acteurs de notre établissement qui travaillent à son bon fonctionnement et sa reconstruction,

         - pour LUTTER contre la casse de notre établissement annoncée par le projet de loi HPST,

         - pour PERENNISER nos savoirs et pour le MAINTIEN de tous nos services et de tous nos emplois dans ce « nouvel »  hôpital.