Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2010

Tous ensemble pour défendre les services publiques

Défense des services publics



Si depuis 1946, année de la constitution du Statut de la Fonction Publique, les droits des fonctionnaires ont pris toutes leurs mesures, c'était bien dans l'intérêt général et non dans l'intérêt privé !!!

La Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) n'a qu'un seul but : remettre en cause les principes même du Statut. Les fonctionnaires ne correspondent plus à la mouvance individuelle actuelle que sont la privatisation et le profit individuel .
Dans la Fonction Publique Hospitalière, la non-compensation des postes engendrée par la mise en place des 35 h a démontré le désengagement des acteurs politiques pour l'intérêt général des malades et de leurs soignants !! De plus, le sous-financement des hôpitaux par la mise en place de la Tarification à l'Activité (T2A) débouche sur la notion de rentabilité et d'entreprise de soins.
Les malades ne sont pas des maillons d'une chaine de travail relevant de norme de qualité paramétrée de façon unique !
REFUSONS en bloc l'uniformisation des soins, des pratiques professionnelles liées à la rentabilité financière et le travail à la chaine qui s'éloigne du « prendre soin ». Le gouvernement a oublié que chaque patient doit être considéré de façon unique et qu'il ne peut aucunement rentrer dans des cases normalisées !!!

La loi HPST ne fait qu'amplifier cette logique comptable dans nos hôpitaux, en donnant la possibilité de donner les rênes de nos établissements à des « managers » de tous horizons !!
Le patient ne sera plus une personne, il deviendra une carte bleue !!!!
REFUSONS LA RENTABILITE FINANCIERE DANS LA SANTE !!!
(Si le patient reste trop peu de temps à l'hôpital, il ne rapporte rien ! S'il y reste trop longtemps, il nous rend déficitaire ! Faut-il « achever » nos patients qui tarderaient à mourir et maintenir en vie plus longtemps ceux qui se meurent trop vite !!!!)

REFUSONS les sous effectifs dans les hôpitaux : bon nombre d' établissements de soins fonctionnent en-dessous du sous-effectif et souffrent d'une augmentation constante de la charge de travail (plus d'administratif que du soin, traçabilité oblige !! ) REFUSONS la contractualisation qui devient une pratique courante et qui joue à la chaise éjectable avec des soignants émargeant sur des postes statutaires!!!! RECLAMONS des emplois statutaires en nombre suffisant dans tous les établissements, REFUSONS les caméras de surveillance et les barreaux qui pallient au sous effectif, notamment en psychiatrie.

REFUSONS les ordres professionnels qui s'emploient à diviser, à faire du corporatisme dans la Fonction Publique. REFUSONS l'anéantissement du travail en collaboration de toutes les professions paramédicales qui tendent vers une meilleure prise en charge de nos patients !!! REFUSONS ce corporatisme, et REFUSONS de rentrer dans un ordre qui nous oblige à payer pour avoir le droit de travailler !!

Comment se battre aujourd'hui pour protéger et conserver le service public hospitalier ???

DEFENDONS tous ensemble par n'importe quel moyen notre STATUT
DEFENDONS la raison d 'être du service public hospitalier QUI prodigue des soins de qualité pour tous, 24 heures sur 24, sans aucune distinction, QUI nous permet d'avoir une évolution de carrière, QUI nous permet d'avoir le droit à la formation, QUI assure une qualification professionnelle et QUI nous permet d'ouvrir des droits à la retraite..
IMPLIQUONS les usagers dans notre bataille, ALERTONS les politiques, ALERTONS la population que notre système de santé se meurt face à la rentabilité,et la mise en concurrence public/privé...
et surtout MILITONS

21 janvier 2010 - Prise de parole des représentants de l'Union de la Santé Départementale - Orne

Les commentaires sont fermés.