Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2010

CH L'AIGLE : COMMUNIQUE DE PRESSE

 

CGTCHLAIGLE.jpgHier, Jeudi 22 Avril 2010, à l'appel de la CGT et soutenu par FO et la CFDT,

le personnel du Centre Hospitalier de l'Aigle était en Grève.

 

Depuis le dernier Comité Technique d'Établissement (le 26 Mars 2010), nos demandes répétées de négociations sur les revendications du personnel se heurtaient au « silence radio » de Mr FOURNEL, Directeur,.lequel, « bottait en touche » vers Mme VALLEE (DRH, Faisant Fonction de DRH ou responsable RH, allez savoir??),

qui, droite dans ses bottes, restait sourde aux revendications du personnel des cuisines, entre autre: : conditions de travail, effectif…

Un préavis de grève était donc déposé le 16 Avril avec effet le Jeudi 22 Avril 2010.

Pendant ces 5 jours de préavis: toujours « silence radio » de la part de la Direction!!!


ENFIN: après quelques gesticulations auprès du service des cuisine, Mr FOURNEL, acceptait de recevoir une délégation du personnel et des organisations syndicales le 22 AVRIL.

 

Le personnel et les élus ont obtenu:

  • Aux cuisines: Un agent est nommé (en remplacement d'un arrêt maladie de longue durée) et le remplacement des arrêts maladie de courte durée (par un deuxième agent) est acquis, le temps de la mise en place du nouveau logiciel de gestion des repas, le remplacement, d'un agent muté, par un professionnel

  • Les CDD de courte durée, à la blanchisserie, sont maintenant de 6 mois, la Direction s'est engagée à étudier la possibilité de pérenniser ces emplois (CDI) si le statut le permet.

  • Mr FOURNEL s'est dit surpris que le statut du personnel ne soit pas respecté, et a pris l'engagement d'y veiller; dont acte, nous suivrons chaque dossier!

  • Rendez-vous est pris avec la Direction le 18 Mai prochain afin de négocier: la résorption des emplois précaires (titularisation des CDD), le remplacement des départs en retraite.

 

LE PERSONNEL A DECIDE DE SUSPENDRE LE MOUVEMENT GREVISTE

 

Au cours de la négociation, Mr FOURNEL, Directeur, a considéré qu'une personne sans permis de conduire était inadaptée à la société.

Si, à la CGT, nous étions polémistes, nous nous interrogerions sur l'inadaptation de Mr FOURNEL à son emploi de Directeur car ses déplacements entre Alençon et l'Aigle se font en taxi!!! Nous ne le ferons pas.


Nous remercions Mr PINOT, président du Conseil d'Administration de l'Hôpital et Maire de l'Aigle, pour le rôle de médiateur qu'il a une nouvelle fois joué dans ce conflit.

20/04/2010

VIVE LA DEMOCRATIE !!!

CGTCHLAIGLE.jpg

FO.jpg
GREVE LOCALE du JEUDI 22 AVRIL 2010.

 

Tout va bien à l'hôpital de l'Aigle, le dialogue social est à son beau fixe !

La direction fait la sourde oreille aux revendications légitimes du personnel, toujours pas de rendez vous pour négocier sur:

 

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.

 

 

En refusant de discuter, la direction pousse à la grève et dévoile bien la considération qu'elle a envers le personnel et ses élus (nous nous trouvons dans le même contexte que les agents SNCF en grève).

 

Comme dit Mr FOURNEL « les tensions budgétaires ne se limitent pas aux secteurs logistiques.... » (OUEST FRANCE au dos), nous l'avons tous constaté dans nos service.

C'est pourquoi, nous appelons tous les agents soignants (du médecin à l'ASH en passant par les cadres), logistiques, administratifs de l'hôpital, à faire grève:

 

JEUDI 22 AVRIL 2010

 

RASSEMBLEMENT GREVISTE A 15H00

DEVANT LES CUISINES

J'ai rendez-vous avec vous !!!

CGTCHLAIGLE.jpgLETTRE OUVERTE

Monsieur le Directeur

du Centre Hospitalier

de l'Aigle 61305


A l'Aigle, le 16 AVRIL 2010



Monsieur le Directeur,

 

Dans le cadre du préavis de grève local, que la CGT a déposé pour le 22 Avril 2010, nous réitérons notre volonté de négocier sur les revendications ci-dessous, comme le prévoit la loi de juillet 1963 et la circulaire n°2 du 4 Aout 1981 sur le droit de grève:

 

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite, notamment au service restauration.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.


Nous vous confirmons que le personnel des cuisines est contraint par manque d'effectif à ne servir au self qu' un plat unique à compter du lundi 19 Avril 2010.


Cette situation est due à l'échec de toutes les tentatives de négociations antérieurs dont vous êtes le responsable.

A nouveau, nous sommes à votre disposition dans le délai du préavis de 5 jours pour négocier sur les revendications légitimes du personnel.


Dans l'attente de votre rendez vous, recevez Monsieur le Directeur, nos salutations distingués.


Pour la CGT

 

Alain HAUBERT                Marc PROVOST

 

18/04/2010

Préavis de grève : 22 avril 2009

CGTCHLAIGLE.jpgMonsieur le Directeur,



Nous avons l'honneur de déposer auprès de vous un préavis de grève pour le jeudi 22 avril 2010 conformément au 3ème alinéa de l'article 3 de la loi n°777 du 31 juillet 1963.


Sous réserve d'une solution satisfaisante aux personnel concernés intervenue dans le cadre des dispositions des articles 1er et 3 (dernier alinéa) de la loi précitée du 31 juillet 1963, la cessation concertée du travail prendra effet à 0 heure, ce jeudi 22 avril 2010 et pour une durée illimitée.


Pour les agents soumis à des services continus et dont les horaires d'embauche et de débauche débordent les jours et horaires précités, le préavis doit couvrir les agents en amont et en aval de ces journées.


Nous attirons votre attention sur le fait que ce préavis est valable pour l'ensemble des personnels médicaux et non médicaux relevant de l'hôpital de l'Aigle visés par la loi de 31 juillet 1963 (article 1er).


Nous renouvelons la volonté des personnels en lutte, de voir s'ouvrir de véritables négociations en vue du règlement des revendications portées par l'action de ces personnels à savoir:

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.


Dans l'attente, nous vous demandons de prendre toute disposition dans le respect du droit de grève, à commencer par l'application pleine et entière de la loi de juillet 1963 en matière de négociation préalable ou de concertation prévue par la circulaire n°2 du 4 aout 1981.


Nous vous rappelons que notre organisation sait prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité et les soins aux malades dans la limite des moyens humains et matériel.


Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de nos sentiments distingués.

Pour le syndicat CGT.

Alain HAUBERT Marc PROVOST

Salaires, Emplois, Retraite et dix de der

CGTCHLAIGLE.jpgA peine Mr MORICE MORAND parti que Mme VALLEE REPREND ses bonnes vieilles pratiques; on convoque, on demande des écrits de collègues sur d'autre collègues, on met plus bas que terre les agents lors d'entretien dans son bureau sauf si l'agent est accompagné par un syndicat, là les propos sont plus contenus. Et oui chassez le naturel, il revient toujours au galop. Mr FOURNEL, Directeur de l'établissement, a annoncé lors du dernier CTE qu'il cadrerait à ses directeurs adjoints. Il est urgent que Mr le Directeur cloue le cadre de la responsable des ressources humaine.

Madame VALLEE est elle la directrice de l'établissement?

 

Aujourd'hui, où le débat sur les retraites est lancé, levez la tête du guidon, pausez vous et faites le point sur vos conditions de travail.

Sachant qu'il est possible de financer autrement les caisses de retraite, pensez vous pouvoir travailler plus longtemps dans de telles conditions ?

 

  • Réduction d'effectifs dans les services.

  • Jugement arbitraire sur nos métiers.

  • Arrêts maladie non remplacés.

  • Multitude de collègues en contrat précaire.

  • Désorganisation des services.

  • Course à la rentabilité.

  • Non écoute du mal être du personnel (de l'agent au cadre).

  • Pression constante sur le retour à l'équilibre financier.

  • Aujourd'hui, l'hôpital n'est pas à l'abri du syndrome FRANCE TELECOM.

 

C'est pourquoi la CGT appelle à la grève le 20 AVRIL 2010.

Rassemblement gréviste

dans le HALL de la RADIO à 14H30.

 

Suite au CTE du 26 Mars 2010, où nous avons obtenu la création d'une commission Syndicats/Direction sur la titularisation des contrats précaires, le remplacement  des départs en retraite, une première réunion se tiendra, enfin, le 18 ou 20 MAI 2010.

 

soutenez vos représentants du personnel et collègues en CDD.

MOBILISEZ VOUS

02/04/2010

CTE et CA de Mars 2010 au CH L'Aigle

 

Dur, dur d'être Directeur !!!

Vendredi dernier, 26 Mars 2010, les instances de l’hôpital se sont réunies : Conseil d’administration, Comité Technique d’Etablissement et Commission Médicale d’établissement.

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, des inquiétudes se manifestaient auprès du personnel concernant les remplacements des départs à la retraite, la multiplication des contrats précaires et la durée de certains contrats « ultras courts » et répétitifs.

Après avoir rencontré, à leur demande, les personnels des services logistiques (Techniques, blanchisserie et cuisines), sur une heure d’information syndicale, Les élus CGT au CTE, ont demandé à Mr le Directeur et président du CTE, qu’il reçoive une délégation de ce personnel afin que celui-ci présente ses revendications, en préambule du CTE.

1er Acte : Raidissement de Mr le Directeur! Qui, par courrier, informe le secrétaire du CTE de son refus de recevoir la délégation du personnel.

2ème Acte : Les salariés, déterminés, se rassemblent à l’entrée du CTE et exigent d’être reçu par Mr le Directeur ; s’en suit une négociation entre les élus CGT et la Direction qui s’obstine à ne pas vouloir rencontrer le personnel. Monsieur le Directeur faisant pression en menaçant d’annuler le CTE pour non quorum !!

3ème acte : après maintes palabres et grâce à la détermination du personnel, Monsieur FOURNEL, Directeur, se décide enfin, à faire les 20 mètres qui le séparent de la délégation du personnel, toujours massé devant l’entrée de la salle des commissions. Un bref dialogue est engagé, où est lue la déclaration du personnel (ci-jointe au verso).

Le CTE peut enfin se réunir ; au cour duquel

Mr le Directeur s’est engagé à convoquer une commission intersyndicale

 

ayant pour objet d’étudier et de faire des propositions sur : les

 

remplacements des départs en retraite, la titularisation des contractuels.

 

Enfin Monsieur le Directeur, suite à une question des élus CGT, à confirmé

 

qu’il n’y a aucun contrat de travail rompu pour cause de congé maternité.


4ème acte : Le personnel, toujours déterminé à se faire entendre, décide de s’inviter au Conseil d’Administration convoqué le soir même ; rendez-vous est donc pris. Le personnel massé à l’entrée du CA attend le président (Mr PINOT, maire de l’Aigle) ; très vite celui-ci accepte d’écouter la délégation et la fait entrer dans la salle du Conseil. Le personnel lit et remet une déclaration au président.

Maintenant nous sommes en attente de la convocation de Mr le Directeur pour engager les négociations sur les légitimes revendications des personnels.

DECLARATION AU CTE DU C.H DE L'AIGLE

Délégation du personnel des services techniques,cuisine,et blanchisserie

Monsieur le Directeur,

 

Nous venons ce jour, interpeller le CTE, à propos de l'avenir de nos services et de nos conditions de travail.

Les services techniques, la blanchisserie et la cuisine vous ont déjà signifié à maintes reprises leurs inquiétudes à propos des effectifs (départs en retraite non remplacés et contrats précaires, congés de maladie non remplacés)

Un non remplacement de départ en retraite, quoique vous essayez de prouver le contraire, engendre forcément une charge de travail supplémentaire pour le service et dégrade les conditions de travail, au final ce sera non seulement les salariés mais aussi les patients qui en subiront les conséquences !

De plus,avec nos services compétents, nos professionnels, nous sommes persuadés d'apporter un gain à l'établissement en lui faisant réaliser des économies.

Hélas, nous ressentons une non-reconnaissance de l'utilité de nos métiers au sein de l'Hôpital !