Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2014

"Création d'un véritable service public de la santé et de l'action sociale et reconquête de la protection sociale".

 

 En Basse-Normandie, force est de constater la destruction orchestrée de notre système de santé et de protection sociale, la CGT ne veut pas en rester là. Depuis la loi HPST, le plan de financement de la sécurité sociale, le gouvernement via l’ARS ne cesse de s’évertuer à tout démanteler.

Le gouvernement réduit les financements pour la sécurité sociale et fait des cadeaux au grand patronat, et aux actionnaires….

Les ARS suivent et  sous-financent les hôpitaux, leur demandent de restaurer un équilibre budgétaire. Les hôpitaux  trouvent des solutions : des plans de redressement avec des licenciements, la  précarisation de l’emploi,  des restructurations, des regroupements d’établissements, ou  de compétences, des  attaques sur le temps de travail en revenant sur les accords RTT, sur le temps de travail journalier ( travail en 10 ou 12h), tolérant les glissements de taches, les sous effectifs, les suppressions de postes……..au détriment de la qualité de soins, de l’offre de soin …                   

 

Les patients sont en danger !!!             Les soignants sont en burn-out !!!!

L’austérité n’a pas sa place dans la santé

 

Nous refusons la  destruction de NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ,  basée sur la solidarité, l’accès aux soins pour toutes et tous….

Nous réclamons que le système de sécurité sociale solidaire tel qu’il a été organisé par le Conseil de la Résistance, reprenne toute sa dimension humaine, solidaire… Nous refusons que la SECURITE SOCIALE ne permette plus une réponse de soin. Nous refusons la marchandisation de la santé,

 

L’ARS organise un partenariat public /privé entre les cliniques et les hôpitaux de Vire et de Flers. Là encore on peut être sûr que cela se fera au détriment de l’offre de soins publique. Après celle de Vire, la maternité du centre hospitalier de Falaise de proximité est rayée de la  carte dans les projets de l’ARS. Le plan de licenciements secs au Centre hospitalier de Cherbourg a laissé prêt de 150 soignants sur le carreau. Le secteur psychiatrique ne peut plus assurer correctement sa mission de soin de proximité, les services non soignants se voient orientés vers le secteur privé…

 

Fermer les Hôpitaux et services publics de santé pour donner toujours plus au privé lucratif participe à la casse de notre système de protection sociale.

La récente décision du tonton flingueur de l’ARS d’octroyer un IRM au privé à but lucratif contre l’avis de la commission spécialisée de l’organisation des soins montre cette volonté de continuer à casser le service public de santé !!

C’est pourquoi la CGT régionale invite toute la CGT, les usagers, les personnels à dire stop.

 

Tous ensemble, disons STOP,

 le jeudi 23 janvier 2014, mobilisation massive à Caen de 11H à 13H, 

le 18 février à Cherbourg et le 18 mars à Alençon !!

 

ENSEMBLE POUR RECONQUÉRIR LE DROIT à la SANTÉ....

Les commentaires sont fermés.