Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2010

CH L'AIGLE : COMMUNIQUE DE PRESSE

 

CGTCHLAIGLE.jpgHier, Jeudi 22 Avril 2010, à l'appel de la CGT et soutenu par FO et la CFDT,

le personnel du Centre Hospitalier de l'Aigle était en Grève.

 

Depuis le dernier Comité Technique d'Établissement (le 26 Mars 2010), nos demandes répétées de négociations sur les revendications du personnel se heurtaient au « silence radio » de Mr FOURNEL, Directeur,.lequel, « bottait en touche » vers Mme VALLEE (DRH, Faisant Fonction de DRH ou responsable RH, allez savoir??),

qui, droite dans ses bottes, restait sourde aux revendications du personnel des cuisines, entre autre: : conditions de travail, effectif…

Un préavis de grève était donc déposé le 16 Avril avec effet le Jeudi 22 Avril 2010.

Pendant ces 5 jours de préavis: toujours « silence radio » de la part de la Direction!!!


ENFIN: après quelques gesticulations auprès du service des cuisine, Mr FOURNEL, acceptait de recevoir une délégation du personnel et des organisations syndicales le 22 AVRIL.

 

Le personnel et les élus ont obtenu:

  • Aux cuisines: Un agent est nommé (en remplacement d'un arrêt maladie de longue durée) et le remplacement des arrêts maladie de courte durée (par un deuxième agent) est acquis, le temps de la mise en place du nouveau logiciel de gestion des repas, le remplacement, d'un agent muté, par un professionnel

  • Les CDD de courte durée, à la blanchisserie, sont maintenant de 6 mois, la Direction s'est engagée à étudier la possibilité de pérenniser ces emplois (CDI) si le statut le permet.

  • Mr FOURNEL s'est dit surpris que le statut du personnel ne soit pas respecté, et a pris l'engagement d'y veiller; dont acte, nous suivrons chaque dossier!

  • Rendez-vous est pris avec la Direction le 18 Mai prochain afin de négocier: la résorption des emplois précaires (titularisation des CDD), le remplacement des départs en retraite.

 

LE PERSONNEL A DECIDE DE SUSPENDRE LE MOUVEMENT GREVISTE

 

Au cours de la négociation, Mr FOURNEL, Directeur, a considéré qu'une personne sans permis de conduire était inadaptée à la société.

Si, à la CGT, nous étions polémistes, nous nous interrogerions sur l'inadaptation de Mr FOURNEL à son emploi de Directeur car ses déplacements entre Alençon et l'Aigle se font en taxi!!! Nous ne le ferons pas.


Nous remercions Mr PINOT, président du Conseil d'Administration de l'Hôpital et Maire de l'Aigle, pour le rôle de médiateur qu'il a une nouvelle fois joué dans ce conflit.

20/04/2010

VIVE LA DEMOCRATIE !!!

CGTCHLAIGLE.jpg

FO.jpg
GREVE LOCALE du JEUDI 22 AVRIL 2010.

 

Tout va bien à l'hôpital de l'Aigle, le dialogue social est à son beau fixe !

La direction fait la sourde oreille aux revendications légitimes du personnel, toujours pas de rendez vous pour négocier sur:

 

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.

 

 

En refusant de discuter, la direction pousse à la grève et dévoile bien la considération qu'elle a envers le personnel et ses élus (nous nous trouvons dans le même contexte que les agents SNCF en grève).

 

Comme dit Mr FOURNEL « les tensions budgétaires ne se limitent pas aux secteurs logistiques.... » (OUEST FRANCE au dos), nous l'avons tous constaté dans nos service.

C'est pourquoi, nous appelons tous les agents soignants (du médecin à l'ASH en passant par les cadres), logistiques, administratifs de l'hôpital, à faire grève:

 

JEUDI 22 AVRIL 2010

 

RASSEMBLEMENT GREVISTE A 15H00

DEVANT LES CUISINES

J'ai rendez-vous avec vous !!!

CGTCHLAIGLE.jpgLETTRE OUVERTE

Monsieur le Directeur

du Centre Hospitalier

de l'Aigle 61305


A l'Aigle, le 16 AVRIL 2010



Monsieur le Directeur,

 

Dans le cadre du préavis de grève local, que la CGT a déposé pour le 22 Avril 2010, nous réitérons notre volonté de négocier sur les revendications ci-dessous, comme le prévoit la loi de juillet 1963 et la circulaire n°2 du 4 Aout 1981 sur le droit de grève:

 

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite, notamment au service restauration.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.


Nous vous confirmons que le personnel des cuisines est contraint par manque d'effectif à ne servir au self qu' un plat unique à compter du lundi 19 Avril 2010.


Cette situation est due à l'échec de toutes les tentatives de négociations antérieurs dont vous êtes le responsable.

A nouveau, nous sommes à votre disposition dans le délai du préavis de 5 jours pour négocier sur les revendications légitimes du personnel.


Dans l'attente de votre rendez vous, recevez Monsieur le Directeur, nos salutations distingués.


Pour la CGT

 

Alain HAUBERT                Marc PROVOST

 

18/04/2010

Préavis de grève : 22 avril 2009

CGTCHLAIGLE.jpgMonsieur le Directeur,



Nous avons l'honneur de déposer auprès de vous un préavis de grève pour le jeudi 22 avril 2010 conformément au 3ème alinéa de l'article 3 de la loi n°777 du 31 juillet 1963.


Sous réserve d'une solution satisfaisante aux personnel concernés intervenue dans le cadre des dispositions des articles 1er et 3 (dernier alinéa) de la loi précitée du 31 juillet 1963, la cessation concertée du travail prendra effet à 0 heure, ce jeudi 22 avril 2010 et pour une durée illimitée.


Pour les agents soumis à des services continus et dont les horaires d'embauche et de débauche débordent les jours et horaires précités, le préavis doit couvrir les agents en amont et en aval de ces journées.


Nous attirons votre attention sur le fait que ce préavis est valable pour l'ensemble des personnels médicaux et non médicaux relevant de l'hôpital de l'Aigle visés par la loi de 31 juillet 1963 (article 1er).


Nous renouvelons la volonté des personnels en lutte, de voir s'ouvrir de véritables négociations en vue du règlement des revendications portées par l'action de ces personnels à savoir:

  • Respect du statut de la Fonction Publique Hospitalière.

  • Recrutement des personnels en conséquence.

  • Remplacement des arrêts maladie et départs en retraite.

  • Titularisation et arrêt de la précarité.

  • Amélioration des conditions de travail et de vie.


Dans l'attente, nous vous demandons de prendre toute disposition dans le respect du droit de grève, à commencer par l'application pleine et entière de la loi de juillet 1963 en matière de négociation préalable ou de concertation prévue par la circulaire n°2 du 4 aout 1981.


Nous vous rappelons que notre organisation sait prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité et les soins aux malades dans la limite des moyens humains et matériel.


Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de nos sentiments distingués.

Pour le syndicat CGT.

Alain HAUBERT Marc PROVOST

02/04/2010

CTE et CA de Mars 2010 au CH L'Aigle

 

Dur, dur d'être Directeur !!!

Vendredi dernier, 26 Mars 2010, les instances de l’hôpital se sont réunies : Conseil d’administration, Comité Technique d’Etablissement et Commission Médicale d’établissement.

Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, des inquiétudes se manifestaient auprès du personnel concernant les remplacements des départs à la retraite, la multiplication des contrats précaires et la durée de certains contrats « ultras courts » et répétitifs.

Après avoir rencontré, à leur demande, les personnels des services logistiques (Techniques, blanchisserie et cuisines), sur une heure d’information syndicale, Les élus CGT au CTE, ont demandé à Mr le Directeur et président du CTE, qu’il reçoive une délégation de ce personnel afin que celui-ci présente ses revendications, en préambule du CTE.

1er Acte : Raidissement de Mr le Directeur! Qui, par courrier, informe le secrétaire du CTE de son refus de recevoir la délégation du personnel.

2ème Acte : Les salariés, déterminés, se rassemblent à l’entrée du CTE et exigent d’être reçu par Mr le Directeur ; s’en suit une négociation entre les élus CGT et la Direction qui s’obstine à ne pas vouloir rencontrer le personnel. Monsieur le Directeur faisant pression en menaçant d’annuler le CTE pour non quorum !!

3ème acte : après maintes palabres et grâce à la détermination du personnel, Monsieur FOURNEL, Directeur, se décide enfin, à faire les 20 mètres qui le séparent de la délégation du personnel, toujours massé devant l’entrée de la salle des commissions. Un bref dialogue est engagé, où est lue la déclaration du personnel (ci-jointe au verso).

Le CTE peut enfin se réunir ; au cour duquel

Mr le Directeur s’est engagé à convoquer une commission intersyndicale

 

ayant pour objet d’étudier et de faire des propositions sur : les

 

remplacements des départs en retraite, la titularisation des contractuels.

 

Enfin Monsieur le Directeur, suite à une question des élus CGT, à confirmé

 

qu’il n’y a aucun contrat de travail rompu pour cause de congé maternité.


4ème acte : Le personnel, toujours déterminé à se faire entendre, décide de s’inviter au Conseil d’Administration convoqué le soir même ; rendez-vous est donc pris. Le personnel massé à l’entrée du CA attend le président (Mr PINOT, maire de l’Aigle) ; très vite celui-ci accepte d’écouter la délégation et la fait entrer dans la salle du Conseil. Le personnel lit et remet une déclaration au président.

Maintenant nous sommes en attente de la convocation de Mr le Directeur pour engager les négociations sur les légitimes revendications des personnels.

DECLARATION AU CTE DU C.H DE L'AIGLE

Délégation du personnel des services techniques,cuisine,et blanchisserie

Monsieur le Directeur,

 

Nous venons ce jour, interpeller le CTE, à propos de l'avenir de nos services et de nos conditions de travail.

Les services techniques, la blanchisserie et la cuisine vous ont déjà signifié à maintes reprises leurs inquiétudes à propos des effectifs (départs en retraite non remplacés et contrats précaires, congés de maladie non remplacés)

Un non remplacement de départ en retraite, quoique vous essayez de prouver le contraire, engendre forcément une charge de travail supplémentaire pour le service et dégrade les conditions de travail, au final ce sera non seulement les salariés mais aussi les patients qui en subiront les conséquences !

De plus,avec nos services compétents, nos professionnels, nous sommes persuadés d'apporter un gain à l'établissement en lui faisant réaliser des économies.

Hélas, nous ressentons une non-reconnaissance de l'utilité de nos métiers au sein de l'Hôpital !

20/08/2009

BREVES D'ETE !!!

QUELQUES REFLEXIONS DE LA CGT DU CH DE L'AIGLE :

La CGT de  l’Hôpital de L’Aigle 61300 est soucieuse des conditions de travail ;

Elle reste vigilante cet été, nos permanences seront assurées :

Mardi, mercredi, jeudi et un vendredi sur deux,

N’hésitez pas à nous contacter  au 9645,

 Laissez un message nous vous rappellerons !!

N’oubliez surtout pas les outils mis à votre disposition pour signaler chaque    

        disfonctionnement :   LA FEUILLE D’EVENEMENTS INDESIRABLES ET LA FICHE D'ALERTE cgt (sous effectif)

 

Rappel des revendications principales de la CGT :

Ø      Non au travail en 10 h ou 12 h (à part les Urg)

Ø      Même gratuit, refusons les ordres professionnels

Ø      Maintien du statut de la fonction publique

Ø      Reconstruction de notre hôpital avec toutes ses spécialités (chir. mater, spécialités de médecine !)

Ø      Effectifs suffisants dans tous les services !! (remplacement des départs en retraite, départ en formation, stagiairisation des contractuels !)

Ø      Prise en compte des difficultés d’exercer dans les services d’USLD avec renforcement de l’équipe IDE

Ø      Prise en compte de la pénibilité au travail (blanchisserie : investissements urgents)

Ø      Accord 35h, maintien de nos RTT …

Ø      Vrais moyens ! pour le temps de repas dans les services actifs

 

 

Missions de cadre, recentrées sur le soin !

 

L’augmentation de la charge de travail est, pour beaucoup, liée à la vacance de postes .

On supprime en moyenne un poste de cadre sur 2, on remplace la plupart des cadres par des faisant fonctions !!

Cette situation précaire, sans le salaire correspondant, les rend très dépendants de leurs directions.

Un cadre a aussi le droit : d’exprimer ses opinions, ses revendications, d’être élu et de représenter ses collègues.

Le cadre devrait être  le pivot dans l’organisation des soins, la relation aux familles, la gestion des effectifs et de leur formation.

Le cadre de santé ne peut pas être un manager, ce terme se réfère à des gestionnaires économiques, et donc à l’entreprise. L’hôpital n’est pas une entreprise, nous défendons le principe qu’un cadre soignant doit être issu du métier.

 La connaissance du terrain est une richesse pour l’organisation de la continuité des soins.

Sa formation est primordiale !

 Dispositions spécifiques des RTT des cadres a deux possibilités :

Ø      20 jours RTT, et n’a pas d’heures supplémentaires

Ø      35 H Semaine modulable

 

 

La direction commune : L’ELDORADO !!!

Mutualisation de la direction, des praticiens, d’un ingénieur biomédical, de la qualité, du médecin DIM et d’un ingénieur thermique !!!

Avec cette mutualisation, on est sauvés !!!

 

Fonctionnement des instances :

Le délai de réception des documents pour analyse avant un CHSCT, un CTE, une CME et un CA est de 15 jours.

L’ordre de réunion  des instances est primordial, il doit toujours être finalisé par le CA !! (Qui devient avec la loi HPST, le conseil de surveillance !!!)

Travaux du bloc !!

Certains  investissements ne peuvent attendre, sécurité oblige !

Espérons pour tous que les travaux ne vont pas prendre du retard, il en va de l’avenir du bloc, de la chirurgie, et de l’hôpital neuf !!!

(COURAGE à tous lors de cette fermeture !!)

Après les dernières réunions des instances de fin juin 2009 :

De reculs en reculs, jusqu’où l’ARH va diminuer notre potentiel de soins !!!

Toujours du flou sur le projet médical et le retour à l’équilibre financier, le projet d’HAD hospitalière est annoncé MORT NE (au profit du privé, via l’ADMR !!) merci Mr le Député, le nombre de lits d’USSR est bloqué, diminution à 28 lits en chirurgie, difficulté de réouverture des 10 lits en médecine, faux semblants sur les lits ambulatoire !

 

Rappel, notre établissement est un établissement de soins de services publics avec une permanence des soins !!!

Chacun sait à quoi cela correspond !!

 

 

 

 

USLD EHPAD

 

 

 

 

DECLARATION

 

 

 DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL

 

 

 

 CGT

 

 

 AU                                               CHSCT

 

 

       


Le 05 JUIN 2009  

 

U.S.L.D : unité de soins de longue durée.

EHPAD : établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

 

  QUELLES QUALITES DES SOINS ET QUELLE RESPONSABLITE HIERARCHIQUE ?

 

  QUELLES CONDITIONS DE TRAVAIL ?

 

                 Au niveau national, 71% des français considèrent que la prise en charge actuelle des personnes âgées par les pouvoirs publics n’est pas satisfaisante, selon une enquête TNS SOFRES (23 et 24 avril 2009) commandée par la Fédération Hospitalière de France (FHF).

 

                  Les médias nationaux relatent aussi parfois, dans des émissions à sensations (voir France 2 du 22 octobre 2008) les conditions d’accueil et de prise en charge de nos aînés.

 

                  La CGT, bien évidemment et ses militants, n’attendent pas les sondages et émissions T.V. pour dénoncer les mauvaises qualités de soins et de conditions de travail.

 

                   A l’hôpital de L’Aigle, on constate des dépassements systématiques et successif d’horaire dû à des sous- effectifs : par exemple, 47 heures de travail sur 5 jours ; sans compter en moyenne 1 heure sup. par jour, soit 52 heures sur 5 jours.

A cela s’ajoutent d’autres difficultés : - cumul des heures supplémentaires

                                                             - rythme de travail en 12 heures et plus

                                                             - 3 services, soit 86 résidents à prendre en charge par une seule IDE.

 

Sans compter la gestion des arrêts maladie en l’absence du cadre.

 

Ces situations génèrent des états de stress importants du personnel, ayant des conséquences néfastes  sur la santé des agents et la sécurité au travail.

 

Le médecin du travail doit être une ressource en terme d’identification du stress et la CGT réaffirme le rôle pivot de ce médecin. Ce qui ne saurait soustraire la hiérarchie (du cadre au directeur) à leurs responsabilités et obligations en termes de protection de la santé physique et morale des salariés.

 

Rappelons aussi que la CGT a dénoncé avec vigueur la transformation programmée de 67 000 lits d’USLD en France en lits d’EHPAD. Au C.H. de L’Aigle, ce sont 20 lits qui sont concernés. Nos inquiétudes, quant à la prise en charge des personnes âgées très dépendantes nécessitant des soins médicaux importants, sont bien fondées.

 

                      La réponse aux difficultés ne saurait être la culpabilisation des équipes, voire des sanctions de la part de la hiérarchie. La CGT soutiendra, défendra nos collègues soumis à de tels traitements ; et fait des propositions concrètes pour assurer une prise en charge décente des personnes âgées. Nous sommes prêts à en débattre avec les acteurs concernés…

07/04/2009

HUM la carotte !!

 

Un train peut en

 

cacher un autre !!!

 

 

Si les annonces faites par le Directeur de l’ARH le 27 mars 2009, concernant

 

l’avenir du C.H de l’Aigle vont dans le sens revendiqué :

 

F         Maintien de la chirurgie

F         Maintien de la gynéco- obstétrique

F         Augmentation de la capacité de la médecine et de la convalescence

F         Création d’un service d’hospitalisation à domicile sous statut hospitalier

F         Mission transversale : soins palliatifs, douleur …

F         RECONSTRUCTION du C.H inscrit dans le plan Hôpital 2012

 

Le directeur de l’ARH précisant que «  les emplois seront préservés mais adaptés aux prises en charge ».

 

Faut il s’en tenir à ces déclarations ???

 

 

 

 

Bien sûr que NON !!

 

·        que veut réellement dire chirurgie de semaine ?

·        quelle place pour la chirurgie d’urgence ?

·        quelles spécialités de chirurgie ?

·        quelles spécialités de médecine ?

·        quels services logistiques ?

·        que veut dire adaptation des emplois aux prises en charge ?

 

 

 

 Des épées de Damoclès restent au dessus de nos têtes :

 

Ø     obligation d’un plan de retour à l’équilibre financier, le train doit rester sur ces rails !

Ø     des objectifs nationaux à prendre en compte : la loi H.P.S.T, la diminution en 2009 de l’objectif national d’assurance maladie (ONDAM) pour les hôpitaux

 

 

         La question centrale est bien celle des MENACES qui pèsent sur le service public. La démocratie sociale, sanitaire et citoyenne recule !

                Quant à la Sécurité Sociale, sa  mort est  annoncée !

 

        L’hôpital « entreprise » prend tout son sens par la loi HPST, il sera dirigé par le Directeur (souvent mutualisé sur plusieurs sites) donc sera directement manœuvré par le directeur de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) soit le Gouvernement ?

        Au sein même de l’établissement, la concurrence à la rentabilité entre les services est lancée !

        Sans oublier la concurrence public /privé, où les missions d’accueil ne sont pas les mêmes !

       

        Quant on sait que cette loi supprime les Conseils d’Administration, que les établissements seront dirigés de façon « managériale » en retirant tous pouvoirs aux représentants syndicaux, notre président du conseil  d’administration en a-t-il  pris la mesure ?

 

        Le débat sur cette loi n’est pas terminé et elle doit reprendre au Sénat le 12 mai 2009.

        La mobilisation doit continuer et s’élargir à tous ceux (de l’agent au médecin) qui  veulent un système de santé efficace, de proximité et de qualité !!

        C’est pourquoi, le mardi 12 mai 2009, la CGT de l’Hôpital de L’Aigle posera un préavis de grève :

         - pour SOUTENIR notre système de santé telle qu’il est, égalitaire pour tous,

         - pour SOUTENIR tous les acteurs de notre établissement qui travaillent à son bon fonctionnement et sa reconstruction,

         - pour LUTTER contre la casse de notre établissement annoncée par le projet de loi HPST,

         - pour PERENNISER nos savoirs et pour le MAINTIEN de tous nos services et de tous nos emplois dans ce « nouvel »  hôpital.